Phổ Biến 4/2024 # Le Bulbul, Veau!, Le Parfum De Cốm # Top 7 Yêu Thích

Bùi Thị Hoàng Anh

Jean-Michel Maulpoix

Le bulbul à plumes tachées de blanc et tête rouge

Chante dans un arbre très haut

Tee-whit… whit… tee-whoo…

Je dessine vite une cage dans mes pensées

De crainte qu’il s’envole

A peine l’ai-je achevée qu’il prend son vol

J’embrasse le cercle du soleil, celui du vent

La branche d’arbre verte se presse de le poursuivre

Dans le néant, je pense que

Tout à l’heure, le bulbul va picorer des chenilles

Des fruits mûrs très rouges

Et boire chaque goutte de mon eau

Tee-whit… whit… tee-whoo…

Il n’est pas nécessaire que le bulbul revienne

Ses chants, maintenant, je les entends distinctement.

* C’est un petit passereau des régions chaudes. On les élève en cage pour leurs chants mélodieux. Il existe différentes races de bulbul qu’on peut compter: bulbul orphée; bulbul polynésie; bulbul à ventre rouge… Ve au!

Les vapeurs d’eau matinales montent dans le jardin de nuit silencieux

Ils montent vers les pelouses veloutées

Plus soyeuses que la couche de duvet

La verdure déborde le vent

Le Veau cherche sa mère

Souffle aux nuages le son du semis, des germes de plantes

Frappe ses sabots sur la terre

Un ballon rond rebondit précipitamment

Un grillon, une mante religieuse lancent leurs pinces dures

Le soleil matinal projette ses rayons sur le corps de Veau

Ses regards se répandent tendrement

La saison nouvelle épaissit les voûtes d’arbre

Elle se cache au-dessous du pont en attendant Veau

Je le poursuis en enroulant ma silhouette

En touchant terre le pied rebondit sur les pelouses.

Timide l’automne arrive en rougissant

Sur du jeune riz gluant, les brouillards s’étendent confusément

Ces doux châles, ces douces robes rendant plus soyeuse la peau

Enlèvent le vent roux au firmament

Plus vite l’écrasement du C ốm fait battre la saison

Les paniers creux, les paniers plats, les écorces des paddy sont roses et fraiches

Le pamplemousse se parfume doucement sous le soleil sec

Une grappe de fleurs est pure

Dans l’enceinte du ciel et de la terre, un rhizome de lotus après la pluie

J’éprouve le manque cuisant de nos étreintes

Les feuilles vertes de lotus qui nous enveloppent

Mûrissent la ligne d’horizon de l’été

La nuit d’amour au silence de la lampe à l’huile

Un kaki imprégné dans le parfum des jeunes C ốm.

* “Cốm” est une spécialité vietnamienne qu’on peut trouver surtout au Nord du pays (notamment à Hanoi ou a Thaibinh) en automne. Il se fait à la base des paddy du jeune riz gluant. Pour obtenir des bons Cốm avec un gout légèrement sucré parfumé, la sélection du riz est un fait minutieux. Les paddy du jeune riz gluant doivent être nourries avec une couleur jaune clair homogène que quand on presse sur ces paddys, il faut qu’on sente une saveur légère comparable à l’arôme du lait. A la récolte, au mois d’août et de septembre, on rince des paddy puis les laisser dégouter avant de les faire torréfier dans un work en fonte posé sur le fourneau à bois ou à charbon. “Cốm” est torréfié sur le feu doux et il faut bien remuer pour que chaque paddy soit cuit sans être fléchi. Après avoir torréfié, on attend qu’ils soient froidits et puis, on les pilonne dans un mortier. Il faut plusieurs reprises pour obtenir de bons Cốm qui sont ensuite enveloppés dans deux couches de feuilles de lotus attachées par un lien de paille de riz gluant.

Giảng viên tiếng Pháp tại khoa Ngôn ngữ và Văn hóa Pháp, trường Đại học Ngoại Ngữ, Đại học Quốc Gia Hà Nội. Say mê ngôn ngữ và văn hóa Pháp, hiện nay Bùi Thị Hoàng Anh đang làm nghiên cứu sinh tại khoa Ngôn ngữ, trường Đại học Paris VII, cộng hòa Pháp, với hướng nghiên cứu về các chỉ tố diễn ngôn trong các văn bản nói và viết bằng tiếng Việt và tiếng Pháp. Bùi Thị Hoàng Anh cũng quan tâm tới nghiên cứu về lĩnh vực Ngôn ngữ học xã hội và dịch thuật.

Biographie de Bui Thi Hoang Anh

Enseignante de français au Département de Langue et de Civilisation Françaises,Ecole Supérieure de Langues étrangères, Université Nationalede Hanoi. Passionnée par la langue et la culture françaises, actuellement, elle poursuit son doctorat en Linguistique à l’UFR de Linguistique, Université Paris Diderot (Paris VII), Paris, France. Son axe de recherche est centré sur l’étude des marqueurs discursifs du vietnamien et du français dans les corpus oraux et écrits. Elle s’intéresse également à la Sociolinguistique et la traduction.

Tiểu sử Jean-Mich el Maulpoix

Jean-Michel Maulpoix là tác giả của hơn 20 công trình, chủ yếu là thơ văn xuôi, trong đó phải kể đến Une histoire de bleu (Câu chuyện về màu xanh); L’Ecrivain imaginaire (Nhà văn tưởng tượng); Domaine public và Pas sur la neige (Bước chân trên tuyết). Bên cạnh đó, Jean-Michel Maulpoix cũng viết một số nghiên cứu phê bình về Henri Michaux, Jacques Réda, Paul Célan, René Char và một số tiểu luận khái quát về thơ như La poésie comme l’amour (Thơ ca như tình yêu); Du lyrisme (Thơ trữ tình). Sáng tác của Jean-Michel Maulpoix là sự pha trộn, là cuộc đối thoại không ngừng giữa văn xuôi và thơ, mà qua đó, nổi bật là chất “trữ tình phê phán”. Jean-Michel Maulpoix còn điều hành tạp chí Văn học hàng quý “Le nouveau Recueil” (Tuyển tập mới) và giảng dạy thơ hiện đại và đương đại tại Đại học Paris III, cộng hòa Pháp.

Biographie de Jea n-Michel Maulpoix

Jean-Michel Maulpoix est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages , principalement en prose poétique, parmi lesquels Une histoire de bleu, L’Écrivain imaginaire, Domaine public et Pas sur la neige, publiés au Mercure de France. Il a également fait paraître des études critiques sur Henri Michaux, Jacques Réda, Paul Celan et René Char, ainsi que des essais généraux de poétique(La poésie comme l’amour, Du lyrisme…). Son oeuvre, où se mêlent, s’affrontent et dialoguent sans cesse prose et poésie, se réclame volontiers d’un “lyrisme critique”. Jean-Michel Maulpoix dirige par ailleurs la revue trimestrielle de littérature “Le Nouveau Recueil” et enseigne la poésie moderne et contemporaine à l’Université Paris III – Sorbonne nouvelle.